Depuis de nombreux mois, des inondations, départs d’incendie, fuites, dysfonctionnements et pannes se succèdent dans le quadrilatère Richelieu, site historique de la Bibliothèque nationale de France qui accueille également l’Institut national d’histoire de l’art (INHA) et l’Ecole des Chartes.

Alors que la première phase des travaux de rénovation a été livrée il y a moins deux ans par l’OPPIC et que le site conserve des fonds patrimoniaux inestimables collectés depuis la fin du Moyen-Âge, le nombre d’incidents, dont un nouveau départ de feu cet été, démontre que la sécurité et la sûreté des collections, des personnels et des usagers ne sont toujours pas assurées.

C’est le sens du courrier envoyé à Franck Riester, Ministre de la culture (voir ici), par les syndicats CGT de la BnF et de l’INHA qui réclament également la réalisation d’un audit concernant la sécurité du site et la mise en œuvre très rapide de mesures correctives. Ce courrier détaille enfin les dizaines de sinistres ayant touché le site de Richelieu.

1/1
Logo CGT BnF.jpg

© 2023 by Name of Site. Proudly created with Wix.com

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Social Icon
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now